Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/12/2011

Suspens, suspens...

L'effervescence monte dans le centre de conférence de Durban où se termine aujourd'hui le sommet de l'ONU sur le climat. Les grands couloirs bourdonnent d'un foule pressée, les caméras sont là, des amas se forment devant les écrans annonçant les réunions guettant l'heure des prochaines réunions car personne ne sait comment se déroulera le reste de la journée. La seule certitude est que les que discussions se prolongeront tard dans la nuit voire jusque demain matin...

A quelques heures de la fin du sommet de Durban, il est encore impossible de prévoir quelle sera l'issue des discussions. Durant la semaine, les négociations se sont poursuivies aussi bien au niveau technique qu'au niveau politique. Les experts ont travaillé à élaguer les textes de manière à aboutir à quelques options claires qui lorsqu'elles sont suffisamment « mûres » sont ensuite transférées aux ministres pour décision.

Les discussions sur l'opérationnalisation des décisions prises à Cancun l'année dernière progressent dans l'ensemble. Il restent néanmoins encore pas mal de travail pour les dernières heures et des points de blocage subsistent notamment pour la mise en œuvre du Fonds Vert pour le Climat qui doit canaliser l'aide financière vers les pays du Sud.

Concernant les grands dossiers politiques, dont l'issue décidera de la réussite ou de l'échec du sommet, tout reste ouvert. Une série d'options sont entre les mains des ministres avec le meilleur comme le pire.

Hier, un mouvement positif est venu de l'Union européenne qui s'est associée aux pays les moins avancées, au groupe des pays africains et aux petites îles pour demander un renforcement du niveau d'ambition, une deuxième période d'engagement du protocole de Kyoto et une feuille de route pour un accord contraignant pour tous les pays et appeler d'autres pays à rejoindre leur coalition. Nul ne sait à l'heure qui l'est si leur appel sera entendu !

Cécile de Schoutheete

 

Les commentaires sont fermés.